Tirer parti de la solitude est un luxe merveilleux ! Mais mieux serait encore de ne pas regretter l'abandon des autres, et les aimer dans le souvenir qu'on en garde.
Pour le moment, je souffre. J'ai mal. J'ai honte de moi, de ne plus pouvoir penser ni m'exprimer selon les bons usages.
Voir les gens qui m'abandonnent, ou me lisent en se taisant, j'ai de grandes difficultés à le surmonter. Mais un jour, cela ne me fera plus rien. J'aurai dit suffisamment de choses pour me construire telle que je suis.