Mon souhait, aujourd'hui, serait de me rendre à nouveau positive et écrire comme parfois je l'ai fait avec ma poésie. Mais je n'ai plus assez d'énergie, les influences négatives du monde extérieur coulent à flots sur Internet et à la télévision et m'anéantissent. J'en perds courage et espoir. Nous sommes harcelés de toutes parts, menacés. Le coeur ne se voit plus à l'honneur nulle part, mais la guerre toujours, et la souffrance des gens, la misère, et la manipulation de nos esprits par les médias, les influences politiques et nous-mêmes. De lire, de voir et entendre tout cela, de souffrir dans son corps, de comprendre qu'on est considérée hors circuit de toute manière, n'encourage pas à se sentir bien pour créer de jolies choses qui peuvent faire plaisir et de se voir à nouveau soutenue. Mais je ferai le nécessaire pour que ma forme revienne, quitte à boucher yeux et oreilles pour ne plus voir ni entendre le monde grogner.